Un avant-goût du prochain ExpoHabitation d’Automne au Stade olympique!

Voici un avant-goût de ce qui se prépare dans le cadre de l’événement:

  • JC Perreault présente l’Espace Ambiance’’ composé de 6 000 pieds carrés de meubles et d’électroménagers dernier cri pour le plus grand plaisir des visiteurs.
  • Emilie Cerretti, porte-parole du Salon et designer vedette à Canal Vie, propose ses recettes-déco et une toute nouvelle attraction design inédite.

Continue reading →

Des nouvelles du prochain ExpoHabitation d’Automne!

Salon2014_3_BR

Suite au succès retentissant de la première édition de l’ExpoHabitation d’Automne (45 633 visiteurs), qui se déroulait du 23 au 26 octobre 2014, la prochaine édition de l’événement sera agrandie et occupera désormais la quasi-totalité du champ de balle! Nous comptons accueillir plus de 350 exposants, soit 50 de plus qu’au dernier salon, ainsi que plus de 60 000 visiteurs. À ce jour, 60% des espaces sont déjà loués et des attractions inédites sont en préparation. Continue reading →

Mike Holmes : le redresseur de torts

MIKEHOLMES_Publicity_FullLength_CloseCrop

Par Annik Chainey

Depuis une dizaine d’années, l’entrepreneur torontois Mike Holmes se fait un devoir de réparer les dommages causés à différentes demeures par des collègues incompétents, négligents ou malhonnêtes, tout en enseignant aux nombreux téléspectateurs qui suivent ses populaires séries télévisées comment mener à bien leurs propres projets de rénovation. Continue reading →

Salle de jeu pour adultes

1172h0002

Dans un monde en constante effervescence, chacun aspire au régal de se retrouver dans un univers dédié au jeu et au divertissement. Toutefois, créer une salle de jeu unique et dépaysante à l’intérieur de son chez-soi adoré doit se faire dans les règles de l’art, afin de pouvoir en tirer un profit maximal en termes de bien-être et d’évasion.

L’élément majeur à considérer concerne la pièce elle-même. Souvent, le premier réflexe est d’élire le sous-sol comme futur temple des jeux. Il serait dommage cependant de s’arrêter à cette idée de départ. Votre chambre d’ami est-elle moins utilisée que vous ne l’aviez espéré? Avez-vous laissé votre bureau à l’abandon? Disposez-vous d’un garage potentiellement prometteur? Votre véranda en met-elle plein la vue? Rien ne vous empêche de métamorphoser la pièce de votre choix en lieu de prédilection où toutes les fantaisies sont réalisables. Il est bien évident que la taille de la pièce dictera ses propres contraintes, lesquelles ne sont tout de même pas un obstacle si incontournable pour créer la salle de jeu de vos rêves. Avant tout, il faut en planifier l’organisation logistique, en prévoyant de faire des changements techniques éventuels tels l’ajout de prises électriques, l’installation de plomberie, la démolition de quelque mur en travers du chemin, etc. Continue reading →

Sur la route des vins

RouteVins

Un article du magazine « Vivre à la campagne »

L’offre en vins et alcools du Québec a de quoi satisfaire les amateurs, où qu’ils soient.

Dans plusieurs régions, les producteurs de vins et alcools s’unissent pour offrir des parcours de découvertes. Nouvellement inaugurée, la Route des vins de Bellechasse regroupe le Vignoble Domaine Bel-Chas, le Vin le Ricaneux et le Verger et Vignoble Casa Breton. Ces entreprises offrent des produits complémentaires : vins et alcools de petits fruits, des cidres et vin de bleuets, du vin blanc, rouge et rosé. Pour en savoir plus : www.rdvbellechasse.com Continue reading →

Ainsi font font font les géantes marionnettes

Marionnettes
Crédit photo : Théâtre de la Dame de Cœur

 

Un article du magazine « Vivre à la campagne » par Étienne Dupuis

Les cartes se mettent en place pour les immenses marionnettes du Théâtre de la Dame de Cœur, qui s’apprêtent à fouler de nouveau les planches pour l’été. Entre-temps, elles divertissent les enfants tout en leur apprenant les vertus de l’entraide.

Upton, en Montérégie. Dans cette petite municipalité d’environ 2 000 personnes, sur le terrain d’un ancien moulin, se trouvent les installations du Théâtre de la Dame de Cœur. À l’intérieur des neuf bâtiments qui forment le centre névralgique du théâtre, les artisans ont du pain sur la planche. Entre les préparatifs de la prochaine saison qui lancera un tout nouveau spectacle cet été 2014, l’organisme à but non lucratif s’affaire à divertir des groupes d’écoliers avec ses marionnettes surdimensionnées. Continue reading →

Pirate de l’air

Pirate de l'air

Au petit matin, avant que les visiteurs ne viennent cueillir les bleuets à sa ferme, Jeannine Messier va à la rencontre d’Edwige, son oiseau de proie. En la voyant s’approcher de sa volière, il piaule d’impatience. L’agricultrice enfile alors son gant de cuir et prend sur sa main le prédateur, avant de le laisser s’envoler au-dessus du champ. Depuis 2011, Jeannine Messier peut compter sur sa buse de Harris pour effaroucher les oiseaux gourmands qui prennent d’assaut sa bleuetière pendant la saison chaude.

Quand l’agricultrice a fait l’acquisition du 606, Le Bas-du-Petit-Rang-Saint-François, elle a dû installer les filets pour protéger ses petites baies contre les oiseaux nuisibles. « Je les ai posés une fois, en 2010, et je me suis dit : “Plus jamais! C’est ben trop d’ouvrage!” » s’exclame-t-elle. Elle explique qu’il faut en moyenne deux semaines pour les mettre en place, puis deux autres pour les retirer. « Tout ça pour quatre semaines d’usage », poursuit la productrice.

Après avoir envisagé les autres moyens d’effarouchement comme les canons et les épouvantails, qui sont selon elle peu utiles, Mme Messier a voulu faire appel à un fauconnier. « Mais c’était hors de prix. Ça “mangeait” toute ma saison de bleuets. » Elle calcule qu’il lui aurait coûté près de 5 000 $ par été pour une telle intervention, puisque le dresseur doit être sur place avec l’oiseau.

Devant de pareils frais, Jeannine Messier a décidé de se secouer les plumes. Si son budget ne lui permettait pas de faire appel à un fauconnier, elle allait suivre un cours pour en devenir un.

Avait-elle déjà la passion des prédateurs ailés? « Non, j’avais surtout la passion de ne pas poser de filets! » lance-t-elle dans un grand rire.

Reste qu’Edwige vole au moins une heure et demie quotidiennement. « En fin de compte, c’est peut-être autant de travail que la pose de filets, mais c’est réparti autrement et c’est un vrai trip », affirme-t-elle.

Continue reading →