Types de rénovations à effectuer

Types de rénovations à effectuer

Vos enfants grandissent et vous manquez d’espace ? Vous désirez agrandir pour pouvoir avoir de l’espace supplémentaire ? Est-il nécessaire d’effectuer des travaux d’agrandissement ? En effet, cela dépend de ce que vous désirez faire comme expansion. Comment s’y retrouver dans tous les types de rénovations?

Les rénovations peuvent se classer en 3 catégories 

L’entretien

Tous les projets touchant l’entretien de votre maison; toiture à refaire, patio à repeindre, réfection de l’entrée de garage, planchers à sabler, peinture des pièces, etc.

L’amélioration

Tous les travaux d’amélioration qui ajoutent à votre maison des éléments visant à vous offrir un plus grand confort résidentiel : isolation, échangeur d’air, finition du sous-sol, plomberie, électricité, chauffage, remplacement des fenêtres, etc.

L’ajout d’une plus-value

Tous les travaux qui ajoutent à votre maison de nouvelles dimensions, caractéristiques ou de nouveaux espaces. Ces travaux sont déterminés par votre budget et améliorent votre qualité de vie ; transformation de la cuisine, ajout de pièces supplémentaires, garage, terrasse, ajout d’un solarium attenant à la cuisine, réaménagement de la salle de bains, etc.

Il est à noter qu’au même titre que l’ajout d’une plus-value, l’entretien ou les améliorations apportées à votre maison peuvent se traduire par une augmentation de la valeur de votre propriété.

  • Identifiez précisément les besoins que vous visez à combler par votre projet.
  • Vous devrez avoir le certificat de localisation et, si possible, les plans du bâtiment existant. De plus, il est important de communiquer avec votre municipalité afin de vérifier la réglementation municipale. N’oubliez pas les documents requis par la ville pour la demande de permis pouvant s’appliquer à votre projet de rénovation.
  • Établissez un budget préliminaire en tenant compte de votre capacité financière et de la valeur approximative des travaux.
  • Contactez l’équipe de Planimage qui œuvre dans le domaine depuis plusieurs années afin de réaliser votre projet d’agrandissement en harmonie avec l’architecture existante de votre demeure et vos besoins. Ils vous proposeront des idées, des conseils et des solutions de rénovation adaptés à vos besoins.

Il est avant tout important d’analyser votre projet sous toutes ses facettes pour en évaluer les impacts sur votre famille, votre maison et votre budget.

 

Adapter une habitation pour les personnes à mobilité réduite

Pour assurer un confort et une sécurité accrus dans un appartement ou une maison où vivent des personnes à mobilité réduite, il est important de prendre en considération quelques éléments pratiques :

Faciliter l’accessibilité grâce à un système domotique

La domotique comprend différentes technologies comme l’informatique, l’électronique et les télécommunications utilisées pour automatiser certains aspects d’une habitation comme; la température, l’éclairage, la sécurité et les communications. Grâce à une télécommande universelle, il est possible de contrôler et de programmer le fonctionnement de; divers appareils électriques et électroniques, des systèmes de chauffage et de climatisation, et même l’ouverture et la fermeture des rideaux et des stores. De plus, la domotique peut inclure des fonctions supplémentaires qui peuvent s’avérer très pratiques, comme un détecteur de mouvement pour l’éclairage des pièces, un système d’ouverture et de fermeture automatique de la porte d’entrée (portier électronique), des alarmes et des témoins visuels, ainsi que différents capteurs, détecteurs et minuteries aux applications variées (détecteurs d’humidité, d’eau ou de gel, détecteurs de chaleur et de fumée reliés à un système de contrôle central) souvent reliés au système de sécurité de l’habitation. Pour assurer la sécurité des personnes à mobilité réduite, il est recommandé d’installer une cordelette d’urgence reliée à un système de surveillance médicale.

La visibilité

L’éclairage doit être adapté aux besoins des occupants. Les surfaces de travail et les espaces de rangement doivent évidemment être bien éclairés. Il est important d’installer des commutateurs à trois voies en haut et au bas des escaliers. Aussi, des lumières dans les escaliers et près des rampes d’accès afin d’assurer la sécurité des habitants, surtout les personnes à mobilité réduite. Il peut également s’avérer judicieux d’installer des interrupteurs reliés à des prises de courant dans toutes les pièces. Intensifiez l’éclairage dans l’entrée, le vestibule et les corridors.

 

Un aménagement fonctionnel

Lors de la conception de l’aménagement intérieur, il est important de planifier des dégagements appropriés pour le confort de tous les occupants. Par exemple, il doit y avoir un espace d’au moins (30 po X 48 po) devant les appareils ménagers, les comptoirs, les armoires, les placards, etc. Dans la cuisine, les armoires doivent être facilement accessibles et comporter des tablettes de hauteur ajustable. Les armoires de coin devraient contenir des tablettes rotatives circulaires afin d’en faciliter l’accès. De plus, il est préférable d’aménager un garde-manger distinct et d’installer des tablettes ajustables et coulissantes dans les espaces de rangement; ainsi que des tablettes ou des bacs de rangement à proximité des appareils pour la lessive. Il est nécessaire de délaisser les normes pour les personnes en fauteuil roulant qui doivent disposer d’un coup-de-pied plus haut et plus profond sous les armoires du bas.

Dans la salle de bain, le meuble-lavabo doit être installé de façon à ce que le dessus du comptoir arrive à une hauteur de 865 mm (34 po) du plancher. Il faut prévoir des robinets à levier pour la douche, la baignoire et le lavabo. Les personnes à mobilité réduite apprécieront un siège de douche installé à 450 mm (18 po) de hauteur ainsi que des barres d’appui près de la douche, de la baignoire et de la toilette afin d’assurer leur sécurité. Afin d’assurer l’installation des barres d’appui en fonction du confort et de la sécurité de l’utilisateur, renseignez-vous auprès d’un ergothérapeute.

Finalement, partout dans l’habitation, le plancher doit être stable et ferme, et sa surface doit être recouverte d’un fini antidérapant. L’installation d’une moquette n’est pas recommandée pour les personnes à mobilité réduite.

Back to Top