La Klein Bottle House

Une maison de vacances en Australie dont l’architecture est basée sur une invention mathématique du 19e siècle.

Située parmi les théiers sur les dunes de la péninsule de Mornington, à Rye, à environ deux heures de Melbourne, cette résidence secondaire de 258 m2 est un refuge idéal pour ses propriétaires qui peuvent plonger dans la nature après une semaine occupée en ville. Conçue par la firme australienne d’architecture et de design McBride Charles Ryan, la Klein Bottle House doit son nom à un concept mathématique décrit par le mathématicien allemand Felix Klein en 1882. Une « bouteille Klein » est une surface non identifiable, c’est-à-dire une surface (un espace topologique bidimensionnel) qui n’a ni intérieur ni extérieur – une forme repliée sur elle-même pour devenir un volume continu. Cette notion servit d’inspiration à la Klein Bottle House, avec ses facettes et ses plis rappelant ceux des origamis et qui donnent l’impression de sortir l’intérieur vers l’extérieur et vice-versa.

MCR_KBH_070737_8675

Les architectes de MCR ont dû prendre en considération l’endroit où la maison serait bâtie, sa position par rapport aux vents dominants, les points d’entrée possibles, la topographie et la végétation. Ils ont décidé de construire une structure en spirale qui serait fidèle sur le plan topologique à la bouteille de Klein mais qui pourrait servir de résidence. Ils estimaient qu’il était possible de réaliser une version origami de la bouteille. La maison s’articule autour d’une cour centrale autour de laquelle gravite un escalier spectaculaire qui relie tous les niveaux. Avec sa façade revêtue principalement de panneaux de ciment, la maison semble repliée sur elle-même en dépit du fait qu’elle est possède une fondation avec charpente à ossature traditionnelle. Avec son entrée, sa cour intérieure, sa buanderie, trois chambres et plein de lumière naturelle, cette demeure n’est pas sans rappeler les traditionnelles maisons de plage australiennes en panneaux de ciment.

MCR_KBH_070737_8607

Le bâtiment est composé d’une charpente d’acier légère en grande partie recouverte de panneaux de ciment et de métal noir, pliés et tordus pour créer les nombreux angles. La maison est équipée de fenêtres en bois franc à double vitrage et de planchers en bambou. Les grandes cavités entre le revêtement extérieur et les murs intérieurs ont été remplies d’isolant en vrac. La cour intérieure procure une ventilation croisée et rafraîchît la maison. Les surfaces extérieures ont été peintes en noir, ce qui met en valeur l’environnement naturel, et les surfaces en retrait ont été peintes de différentes couleurs de blanc et de gris pâle. La maison semble avoir atterri dans un paradis naturel !

 

 

1 Comment

  1. Ouaouh, c’est vraiment une belle réalisation ! Voir le bois et l’acier ensemble, c’est magnifique. On dirait un origami.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *