6 questions à se poser avant de choisir un quartier

6 questions à se poser avant de choisir un quartier

19 janvier 2010 3 Par Planimage

Avant même de ratifier le contrat de vente officialisant l’achat de leur première maison, les jeunes familles doivent poser un geste tout aussi lourd de conséquences : choisir un quartier.

C’est un secret de polichinelle que le quartier revêt à tout le moins autant d’importance que la résidence dans laquelle on emménage. Habiter la maison de ses rêves ne procurera aucun plaisir si elle est sise dans un quartier qu’on déteste. Le choix de la maison et du quartier sont donc deux éléments indissociables.

Votre futur quartier devra nécessairement refléter le style de vie de votre famille. Par exemple, si vous êtes adeptes de plein air, vous aurez intérêt à vous établir dans un secteur qui comprend des parcs, des pistes cyclables, des sentiers pédestres, des pistes de ski de fond ou alpin et peut-être même un lac pour la baignade et les sports nautiques.

Par contre, si vos goûts touchent davantage le domaine culturel, informez-vous de la présence de musées, galeries d’art, salles de concert et bibliothèque.

Le quartier qui répond le mieux à vos goûts et vos besoins ne se trouve pas nécessairement à deux pas de votre lieu de résidence actuel. Au moment d’entreprendre la recherche, n’hésitez pas à vous aventurer dans de nouvelles contrées, à tâter le pouls de quartiers ou municipalités qui vous sont moins familiers. Faire preuve d’ouverture d’esprit est un critère essentiel pour dénicher le quartier qui vous convient le mieux.

Lorsque vous trouverez un secteur qui vous plaît, prenez le temps de répondre aux six questions qui suivent afin de déterminer s’il s’agit du quartier idéal pour construire votre première maison.

1re question

Dans quel genre de quartier souhaitez-vous habiter?

Chaque quartier possède sa personnalité qui lui est propre, de là l’importance de s’établir dans un environnement qui nous ressemble. Désirez-vous vivre dans un secteur grouillant d’activités ou dans un coin paisible qui permettra à vos enfants de jouer avec leurs amis dans la rue?

Si un quartier vous fait une bonne première impression, prenez la peine de l’explorer davantage. Promenez-vous à pied et jetez un coup d’œil sur les autres résidences. Les pelouses sont-elles bien entretenues? Les terrains sont-ils propres et joliment aménagés? Les maisons présentent-elles une belle apparence extérieure? Un quartier composé de maisons coquettes contribue à augmenter la valeur des propriétés.

Visitez le quartier tant le jour qu’en soirée, la semaine et la fin de semaine. Vous apparaît-il sécuritaire? La présence de nombreux enfants jouant à l’extérieur sans surveillance est généralement un signe que les parents considèrent le quartier sécuritaire. N’hésitez pas à cogner à quelques portes afin de sonder les résidents du secteur. Si vous pouvez, mettez la main sur quelques exemplaires des journaux locaux afin de mieux connaître le quartier et les principales préoccupations de ces citoyens.

2e question

Comment se feront les déplacements entre la maison et le travail?

Plus vous vous éloignerez de la ville, plus les terrains et le coût des maisons seront abordables. Mais ces économies réalisées résulteront probablement en des déplacements accrus entre la maison et le travail.

Analysez en détail le quartier ciblé et déterminez les différents moyens de vous rendre au travail. Outre le chemin le plus rapide, existe-t-il des routes alternatives en cas de congestion majeure? Pour déterminer avec exactitude la durée des déplacements entre la maison et le travail, faites le test à quelques occasions durant les heures de pointe, le matin et le soir.

Considérez aussi les transports en commun. Le quartier est peut-être desservi par un train de banlieue ou un système d’autobus qui vous permet d’atteindre votre lieu de travail en un temps raisonnable, en plus de vous épargner tous les désagréments qu’occasionne la circulation urbaine.

3e question

Trouve-t-on des écoles et des services à proximité?

Pour un nombre considérable de parents (et même de futurs parents), la proximité et la qualité des écoles sont des facteurs déterminants dans le choix d’un terrain ou d’un quartier. À cet égard, les nouveaux projets domiciliaires visant une clientèle principalement formée de jeunes familles profitent souvent de la construction d’une école primaire neuve et moderne.

Même si vous possédez deux véhicules, vous apprécierez grandement pouvoir compter sur une gamme de services à proximité de votre domicile. Lorsque vous aurez identifié un terrain qui vous plaît, déterminez à quelle distance se trouvent, le supermarché, la pharmacie, le centre médical, le nettoyeur, le bureau de poste, l’institution financière, les installations sportives municipales et plus encore. La proximité de tous ces services contribue à améliorer la qualité de vie des résidents.

4e question

Le quartier est-il bruyant?

Le niveau sonore de votre futur quartier est un autre aspect qui mérite considération. Les cris répétés des enfants qui s’amusent troubleront-ils votre quiétude? Y a-t-il des chiens qui ont la fâcheuse habitude d’aboyer au moindre signe de vie? S’il s’agit d’un nouveau quartier, les camions de construction paraderont-ils à un rythme infernal devant votre demeure? Y a-t-il des autoroutes ou des voies ferrées à proximité du terrain convoité? Vos voisins immédiats respecteront-ils vos besoins d’intimité? Le seul moyen d’en avoir le cœur net consiste à visiter le quartier.

5e question

Comment se développera le quartier au cours des prochaines années?

L’époque où on achèterait une maison pour la vie est bel et bien révolue. De nos jours, les Canadiens changent de propriété presque trois fois au cours de leur vie. La première maison doit donc être perçue comme un investissement à court ou moyen terme, en plus d’être une façon d’accroître sa qualité de vie pendant la période d’occupation.
Le développement du quartier peut contribuer à faire fructifier cet investissement. Par exemple, un accroissement rapide du nombre de maisons construites pourrait résulter en l’aménagement de divers services et infrastructures, en plus de faire grimper la valeur des maisons et rendre le secteur très en demande parmi les acheteurs. Informez-vous auprès de la municipalité des projets de développement résidentiel dans ce quartier au cours des prochaines années.

Dans certains cas, un essor accéléré du quartier peut toutefois se traduire par une augmentation des taxes foncières. Pour éviter, par exemple, qu’une usine polluante vienne s’établir à proximité de votre petit coin de paradis, vérifiez auprès des autorités municipales les règlements de zonage concernant le secteur environnant.

6e question

L’environnement extérieur convient-il aux membres de votre famille?

Si des membres de votre ménage sont asthmatiques ou vulnérables aux allergies, considérez l’environnement extérieur. La végétation renferme-t-elle un pollen considéré comme irritant? Doit-on composer avec un nombre anormalement élevé de moustiques durant la saison estivale? Qu’en est-il de la qualité de l’eau, de l’air et du sol? Y a-t-il des odeurs désagréables par moment? Les voisins seront sans doute les personnes les mieux placées pour répondre à vos interrogations.

Un texte d’Alain Demers

Photo by Joacim Bohlander on Unsplash