Alex Tagliani

Alex Tagliani, le coureur automobile montréalais d’origine italienne surnommé TAG dans le monde de l’IndyCar et du NASCAR, s’est découvert une passion pour la construction résidentielle lorsqu’il a acquis sa première maison à Las Vegas, aux États-Unis. Après avoir fait construire quatre autres demeures, il a décidé de se lancer dans l’autoconstruction pour sa cinquième propriété, sa première au Québec.

AlexTagliani--009cmyk«



Je suis vraiment fier d’avoir appris en pratiquant et d’avoir pris des risques ! », affirme-t-il avec enthousiasme. Alex transmet sa fierté du travail accompli lorsqu’il raconte sa dernière aventure immobilière. Il a participé à toutes les étapes de la construction – de  l’architecture, à la plomberie, à la climatisation et la finition. L’autoconstructeur est lui-même devenu un entrepreneur général, il a choisi tous ses collaborateurs. « J’ai réfléchi à nos besoins et nous avons conçu des plans personnalisés avec l’architecte, mais l’important dans ce type de projet, c’est la capacité à s’adapter si on veut une maison sur mesure ». Alex s’est attardé à trouver les meilleures solutions pour satisfaire aux besoins de sa famille. Le résultat est épuré, soigné, convivial et fonctionnel.

AlexTagliani--001cmyk

Beauté pratico-pratique

Depuis plus de 20 ans, Alex Tagliani se rend aux quatre coins du globe pour participer à différentes courses automobiles. Quand il revient chez lui pour retrouver sa femme, Bronte, et sa petite fille, Eva-Rose, âgée de quelques mois, il aime que sa maison soit impeccable et confortable. Comme Alex et son épouse adorent recevoir, il a conçu une cuisine ouverte sur une terrasse-jardin qui peut être utilisée toute l’année et qui lui permet de profiter de la compagnie de ses invités tout en cuisinant avec Bronte. Le mobilier en bois a été réalisé par les Ateliers Jacob et les revêtements de sol de Plancher 2000 créent un look moderne et soigné. Entouré d’une loge et d’une rampe de verre, l’escalier flottant qu’Alex a conçu en collaboration avec Battig Design s’élève au centre de la demeure comme une oeuvre d’art majestueuse. « J’ai vraiment osé dans ma maison », explique Alex satisfait du résultat final. « Grâce à l’expérience acquise dans mes autres maisons, j’ai voulu trouver des moyens d’économiser de l’énergie ». Chauffage passif, système de domotique, vestibule accessible du garage et de l’extérieur – plusieurs détails de la maison ont été pensés en fonction des saisons du Québec.

AlexTagliani--008cmyk

L’autoconstruction, c’est du sport !

« C’est dur, ce n’est pas facile, c’est du sport bâtir une maison ! », avoue Alex Tagliani qui admet être habile de ses mains. « Avec le garage de mon père, j’ai toujours su que j’étais doué pour les travaux manuels, mais je ne suis pas meilleur qu’un autre. Ma force, c’est d’avoir su bien m’entourer ». En autoconstruction, comme pour la course automobile, l’équipe est cruciale, il faut savoir repérer les collaborateurs de confiance. « Dans les deux cas, il ne faut pas avoir peur de relever des défis. Il faut avoir une vision d’ensemble pour prendre des décisions éclairées et rester à l’affut des développements technologiques. » Alors, une nouvelle vocation pour Alex Tagliani ?

« Non, je ne pourrais pas être le genre d’entrepreneur qui construit des maisons en série, mais pour quelques clients qui ont des envies spécifiques ?

AlexTagliani--010cmyk

Par Laurie Mathieu-Bégin
Photos: Bernard Brault

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *