L’escalier : tendances

PRESTIGE METAL2

Ces dernières années, l’offre des fabricants s’est multipliée dans le domaine de l’escalier, Tout ceci grâce à une industrie qui a bénéficié des avancées technologies et de l’arrivée de nouveaux matériaux. C’est pourquoi on a de quoi satisfaire les propriétaires qui recherchent, pour leur intérieur, un escalier qui se distingue du modèle classique.

L’escalier traditionnel, muni de marches, de contremarches et d’un garde-corps à barreaux ouvragés n’est plus en vedette. On lui préfère maintenant de nouveaux modèles plus épurés en lien avec les tendances en aménagement. Alors qu’on le considérait autrefois que pour sa fonctionnalité, l’escalier d’aujourd’hui fait partie intégrante de l’architecture. On veut, d’une part, qu’il se déploie de façon sculpturale dans l’espace, et de l’autre qu’il soit le plus discret possible.


L’engouement pour le verre

Il va de soi que cette nouvelle perspective n’aurait pas été possible sans l’arrivée du verre, l’allié par excellence des décors minimalistes. En effet, ce matériau, en jouant de transparence, aura ouvert la porte à une nouvelle ère, de sorte que les garde-corps intégrant des panneaux en verre sont plus en demande que jamais. On s’en sert aussi, quoique plus rarement, pour fabriquer des marches. Vu l’épaisseur du matériau que cela requiert, on comprend que les coûts de production qui y sont associés sont beaucoup plus élevés! Ce qui explique pourquoi les beaux escaliers en verre sont surtout réservés aux maisons cossues et aux édifices d’entreprises.

MULTI DESIGN

La montée des limons en acier

Dans la quête de légèreté, le verre n’a évidemment pas son pareil et c’est en partie grâce à lui que l’escalier est devenu ce qu’il est aujourd’hui. Une part de cette évolution revient toutefois aux limons en acier autoportants, lesquels confèrent une beauté architectonique à l’ouvrage. L’effet aérien est par ailleurs des plus réussi lorsque les contremarches ne sont plus là pour cacher la vue. Le verre, le limon central et l’absence de contremarches, sont des éléments qui permettent à l’escalier de prendre place au cœur d’une aire ouverte et de s’y fondre. C’est pourquoi, ils sont à l’heure actuelle, très prisés des propriétaires.

PM_limon3

CENTRE DE LESCALIER 5Les barreaux toujours du nombre

Si le verre et les cadrages en acier occupent une place de choix, les barreaux ne sont pas en reste. Ils ont simplement changé, et comme le dicte la tendance, ils se révèlent plus épurés et rectilignes. «À une certaine époque, les rampes étaient chargées de motifs et de courbes», explique France Vézina, directrice des ventes et du marketing chez Prestige Métal. «Ce qu’on voit maintenant est très linéaire. Des ornements, il y en a peu et s’il y en a, on les intègre dans une séquence, un à tous les deux-trois barreaux, par exemple.»

CENTRE DE LESCALIER 3

Vision minimaliste

Le noir et le gris demeurent les couleurs à la mode pour les limons en acier prépeint, mais elles occupent, depuis un certain temps, le haut du palmarès. De plus, on constate que le blanc gagne du terrain. Alors qu’un limon noir s’impose dans un environnement dominé par le blanc, le même limon peint de la couleur des murs donnera au contraire l’impression de s’effacer. C’est justement l’effet recherché! Dans cette optique, on comprend que les escaliers à marches flottantes retiendront l’attention dans un futur sans doute rapproché. Ce type d’ouvrage est formé de marches sans soutien apparent qui semblent flotter, mais qui sont, en réalité, ancrées à un limon intégré dans la structure du mur. Bien sûr, c’est le genre de projet auquel il faut réfléchir dès la conception d’un bâtiment.

CENTRE DE L'ESCALIER PRESTIGE METAL (2) Adobe Photoshop PDF

Par Annie St-Amour
Photos: Prestige Métal 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *