Pas de rénos sans plan !

sans plan 6

Vous avez envie de faire subir une métamorphose beauté à votre cuisine, d’aménager votre sous-sol, d’offrir une cure de jouvence à votre salle de bains ? Avant de sortir le marteau, songez à établir un plan afin de vous assurer que votre projet de rêve ne vire pas au cauchemar.




Un plan, le mot le dit, ça sert à planifier, affirme d’emblée Marie-Pierre Germain, architecte et conseillère technique principale à l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ). C’est quelque chose de pensé et de réfléchi qui permet de prévoir les problèmes et de prévenir les coûts inutiles.» Si le plan est presque toujours un prérequis pour l’obtention auprès de la municipalité du permis nécessaire pour réaliser des travaux majeurs, c’est-à-dire qui touchent à la structure de la maison, il est préférable d’en avoir un même dans le cas de rénovations mineures. «Comme ça, pas de surprise. On sait où l’on s’en va», résume Mme Germain.

sans plan 4

Malgré l’existence de nombreux logiciels et applications permettant aux propriétaires de dessiner eux-mêmes leurs plans, vaut mieux s’adresser à un technologue en architecture ou à un architecte. «Même si c’est plus cher au départ de faire appel à des professionnels, c’est presque certain qu’on économisera en bout de ligne, soutient Jacques Gobeil, architecte et directeur du service-conseil en habitation chez CAA-Québec. Ils envisagent toutes les possibilités et suggèrent la meilleure par rapport aux besoins et au budget du client.» Les professionnels se chargent aussi de vérifier que les travaux respectent les normes et règlements en vigueur, une tâche qui peut s’avérer fastidieuse et périlleuse pour les profanes. Un plan bien fait peut également faciliter le choix d’un entrepreneur. «Étant donné que les soumissions sont toutes basées exactement sur le même projet, cela évite les “à peu près” et les malentendus», souligne Marie-Pierre Germain.

CUI20125-perspCoul1

 Un plan, c’est bien plus qu’un simple dessin à vol d’oiseau de la zone à rénover. «Il devrait d’abord comprendre un plan existant, qui montre ce qu’il faut démolir, et un plan projeté, qui indique ce qu’il faut construire, explique Mme Germain. Il devrait aussi inclure des notes détaillées précisant, par exemple, l’emplacement et la quantité de tuiles pour le dosseret de la cuisine, et des élévations, soit ce que l’on voit lorsqu’on se tient debout dans la pièce.» Outre les économies de temps et d’argent pour les propriétaires, rénover avec un plan est un atout lorsque vient le moment de vendre la maison. «Des rénovations bien faites donnent une valeur ajoutée à la résidence. Les acheteurs seront prêts à payer un peu plus cher pour une demeure rénovée adéquatement», conclut M. Gobeil.

Par Annik Chainey

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *