La maison Blanche de Prahran

100107_D3X_9865cmyk

 

Construite pour la directrice d’une galerie d’art qui collectionne également les œuvres inédites, cette étonnante maison australienne, elle-même considérée comme un œuvre d’art, est un exploit de modernisme et d’abstraction.

Conçue par Anna Nervegna et Toby Reed, de la firme Nervegna Reed Architecture, et par Peter Hogg, de pH Architects, cette maison unifamiliale a été construite sur un terrain étroit au cœur de Prahran, une banlieue de Melbourne. Les membres de l’équipe ont travaillé ensemble pour créer cette spectaculaire façade en forme de « z » percée de trous ronds et de fenêtres découpées, et un intérieur tout en blanc encore plus impressionnant avec ses lignes zigzagantes assorties. Cette demeure contemporaine pourrait faire partie d’un test de Rorschach… Les gens peuvent voir ce qu’ils veulent dans la façade avant, qu’il s’agisse d’un « ? » ou d’un « 2 » en format géant. Les espaces intérieurs recèlent d’autres images architecturales qui rappellent subtilement celles de la façade. La demeure est spacieuse et la lumière abondante et bien contrôlée, comme il se doit pour toute galerie d’art qui se respecte. Les propriétaires sont très heureux du résultat car ils ont maintenant une maison originale, à leur image. Voyez comment une demeure construite sur un petit terrain peut être transformée en maison de rêve !

100107_MG_6251cmyk

Le bâtiment est construit sur trois niveaux. L’entrée principale se trouve au rez-de-chaussée qui est le niveau central. C’est à cet étage que se trouvent toutes les pièces communes, regroupées -autour d’une cour intérieure en forme de demi-cercle qui se veut le prélude à une autre cour intérieure plus grande. L’étage compte également un bureau qui peut servir de chambre, avec salle de bains privée, pour les artistes en visite. L’aménagement des pièces communes ressemble un peu à un labyrinthe, où chaque coin évoque la possibilité d’un autre chemin à travers la maison. Le sous-sol abrite la galerie d’art conçue pour la collection de la propriétaire. La pièce est indirectement éclairée par la lumière du jour provenant du jardin situé à l’avant de la maison grâce à un puits de lumière qui sert également de siège ou de piédestal pour une sculpture. Un écran pleine hauteur fait de barres d’armature protège l’escalier à cage ouverte au rez-de-chaussée. Les marches de béton poli reposent sur une poutre d’acier inclinée. Les deux chambres et salles de bains se trouvent à l’étage.

100107_D3X_9530cmyk

Certains murs et quelques fenêtres ont des formes irrégulières qui amplifient l’impression de profondeur de la maison. Le triangle ouvert dans le mur de la cuisine donne sur les pièces communes et la cour arrière ce qui permet à la propriétaire de surveiller ses enfants à l’heure des repas. Les énormes miroirs de la salle de bains des maîtres doublent le volume de la pièce et créent une impression d’ampleur et d’espace. Le système de chauffage est enchâssé dans les planchers de béton poli. Les portes et fenêtres en bois forment un contraste harmonieux avec les façades et les murs blancs. D’une certaine façon, la maison est devenue une expérience qui oscille entre l’art figuratif et la forme abstraite « pure ». Toutefois, aussi abstraite que soit la forme, l’empreinte des propriétaires saura créer de nouveaux tableaux et donner un sens inédit à cette maison en constante évolution.

100107_D3R24014cmyk

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *